ARAMIS

Etude internationale de phase III, randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, visant à évaluer l'efficacité et l'innocuité d'ODM-201 chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique à haut risque.

Pour plus d'information, un site internet est disponible à l'adresse suivante :

http://aramisprostatecancer.com/FR-CA/index.html​

Critères d'inclusion :

 - Obtention du consentement éclairé par écrit.

 

 - Hommes âgés de ≥ 18 ans.

 

 - Adénocarcinome de la prostate confirmé histologiquement ou cytologiquement sans différenciation neuroendocrine ou présence de petites cellules.

 

 - Le cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) est défini comme 3 augmentations des niveaux de PSA à au moins une semaine d’intervalle pendant la thérapie anti-androgénique (ADT). Si le patient a des antécédents d'utilisation d'anti-androgènes, la valeur de PSA la plus récente doit être obtenue au moins 4 semaines après l'arrêt de l'anti-androgène.

 

 - Niveau de testostérone sérique correspondant à la castration (< 1,7 nmol/l [50 ng/dl]) sous traitement aux agonistes ou antagonistes de l'hormone de libération des gonadotrophines (GnRH) ou après une orchidectomie bilatérale. Les patients n'ayant pas subi d'orchidectomie bilatérale doivent poursuivre le traitement par GnRH pendant l'étude.

 

 - PSADT de ≤ 10 mois et PSA ≥ 2 ng/ml lors de la sélection.

 

 - Indice de performance ECOG (Eastern Cooperative Oncology Group) de 0-1.

 

 - Numérations globulaires lors de la sélection : hémoglobine ≥ 9,0 g/dl, numération absolue des neutrophiles ≥ 1500/µl (1,5x109 /l), nombre de plaquettes ≥ 100 000/µl (100x109 /l) (le patient ne doit pas avoir reçu de facteur de croissance ou de transfusion sanguine dans les 7 jours de la mesure d'hématologie effectuée lors de la sélection).

 

 - Valeurs de sélection d'alanine aminotransférase (ALAT) et/ou aspartateaminotransférase (ASAT) ≤ 2,5 x limite supérieure de la normale (LSN), bilirubine totale ≤ 1,5 x LSN (exceptés les patients ayant un diagnosic du syndrome de Gilbert), créatinine ≤ 2,0 x LSN.

 

 - Les patients sexuellement actifs, s'ils ne sont pas chirurgicalement stériles, doivent accepter d'utiliser des préservatifs à titre de méthode contraceptive efficace et de pas donner de sperme pendant le traitement à l'étude et pendant 3 mois après la fin du traitement à l'étude.

Critères de non inclusion :

 - Antécédents de maladie métastatique ou présence de métastases détectables par la mesure centrale en aveugle. La présence de ganglions lymphatiques pelviens < 2 cm dans l'axe court sous la bifurcation aortique est autorisée.

 

 - Maladie locale/régionale symptomatique nécessitant une intervention médicale, y compris une obstruction urinaire modérée/grave ou une hydronéphrose due au cancer de la prostate.

 

 - Toxicités aigues de traitements et procédures précédents non résolues au grade ≤ 1 ou à la visite d'inclusion avant la randomisation.

 

 - Traitement antérieur avec : • inhibiteurs des récepteurs d'androgène (RA) de deuxième génération tels que l'enzalutamide, ARN- 509, ODM-201, d'autres inhibiteurs des RA expérimentaux, • inhibiteur de l'enzyme CYP17 tel que l'acétate d'abiratérone, TAK-700 ou • kétoconazole oral pendant plus de 28 jours.

 

 - Utilisation d'oestrogènes, d'inhibiteurs de la 5-α réductase (finastéride, dutastéride) ou inhibiteurs des RA (bicalutamide, flutamide, nilutamide, acétate de cyprotérone) dans les 28 jours précédant la randomisation.

 

 - Chimiothérapie ou immunothérapie antérieure pour un cancer de la prostate, à l'exception des traitements par adjuvant/néoadjuvant terminés > 2 ans avant la randomisation.

 

 - Utilisation de corticostéroïdes systémiques avec une dose supérieure à l'équivalent de 10 mg de prednisone/jour dans les 28 jours précédant la randomisation.

 

 - Radiothérapie (radiothérapie externe, brachythérapie ou médicaments radiopharmaceutiques) dans les 12 semaines précédant la randomisation.

 

 - Maladie, infection ou comorbidité concomitante grave ou non contrôlée qui, d'après l'investigateur, rend le patient inapte à l'inclusion.

 

 - Thérapie ciblant les ostéoclastes (au bisphosphonate ou denosumab) pour prévenir les événements liés au squelette dans les 12 semaines précédant la randomisation. Les patients suivant une thérapie ciblant les ostéoclastes pour prévenir la perte osseuse à une dose et selon un calendrier indiqués pour l’ostéoporose peuvent poursuivre cette dose et ce calendrier.

 

 - Hypersensibilité connue au traitement à l'étude ou l'un de ses ingrédients.

 

 - Intervention chirurgicale majeure dans les 28 jours précédant la randomisation.

 

 - L'un des événements suivants dans les 6 mois précédant la randomisation : AVC, infarctus du myocarde, angine de poitrine grave/instable, pontage aortocoronarien/périphérique ; insuffisance cardiaque congestive de classe III ou IV de la New York Heart Association (NYHA).

 

 - Hypertension incontrôlée indiquée par une pression artérielle (PA) systolique au repos ≥ 160 mmHg ou PA diastolique ≥ 100 mmHg lors de la sélection.

 

 - Cancer antérieur. Carcinome basocellulaire ou spinocellulaire correctement traité de la peau ou cancer superficiel de la vessie qui ne s'est pas propagé au-delà de la couche de tissus conjonctifs (c.-à-d. pTis, pTa et pT1) autorisés, ainsi que tout autre cancer pour lequel le traitement est terminé depuis ≥ 5 ans et dont le patient est entièrement remis.

 

 - Troubles gastro-intestinaux ou procédure susceptible d'interférer significativement avec l'absorption du traitement à l'étude.

 

 - Hépatite virale active, virus de l'immunodéficience humaine (VIH) actif ou hépatite chronique.

 

 - Participation à un autre essai clinique interventionnel et tout traitement concomitant avec tout médicament expérimental dans les 28 jours précédant la randomisation.

 

 - Tout état qui, d'après l'investigateur, affecterait la capacité du patient à se conformer aux procédures de l'étude.

 

 - Incapacité à avaler les médicaments à l'étude et à se conformer aux exigences de l'étude.

© 2016 par Thomas LELU

Proudly created with Wix.com

Suivez-nous sur :

Contactez-nous pour plus d'informations

  • Wix Facebook page

Horaires de travail

 

Du Lundi au Vendredi 

De 09h00 à 17h00

 

  • Chaine youtube

ORACLE Centre d'Oncologie de Gentilly, 2 rue marie marvingt, 54000 NANCY 

Téléphone : 03.83.93.50.05 Fax : 03.83.93.50.15 Mail : oracle@oncog.fr