TRITON 3

​​Étude de phase 3 multicentrique, randomisée, en ouvert, portant sur le rucaparib par rapport au traitement choisi par le médecin chez des patients atteints d’un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration et associé à un défaut de la recombinaison homologue

Critères d'inclusion :

1. Avoir signé le formulaire de consentement éclairé approuvé par un comité d’éthique indépendant/comité de protection des personnes avant de passer tout évaluation spécifique à l’étude


2. Être un homme âgé de ≥ 18 ans lors de la signature du formulaire de consentement éclairé 3. Être atteint d’un adénocarcinome ou d’un carcinome mal différencié de la prostate confirmé par un examen histologique ou cytologique (les histologies purement à petites cellules ou purement neuroendocrines de grade élevé sont exclues ; seule une différenciation neuroendocrine est admise)


4. Avoir subi une castration par voie chirurgicale ou médicale, avec un taux sérique de testostérone ≤ 50 ng/dl (< 1,73 nM). Si le patient est en cours de traitement par un antagoniste de l’hormone de libération de la lutéinostimuline [luteinizing hormone-releasing hormone, LHRH] (patient n’ayant pas subi d’orchidectomie), ce traitement doit être poursuivi tout au long de l’étude 5. Être éligible pour le traitement par le comparateur choisi par le médecin avant la randomisation, d’après les informations de prescription correspondantes


6. Présenter des signes de progression de la maladie après un traitement antérieur par une thérapie ciblant l’AR de dernière génération (acétate d’abiratérone, enzalutamide ou agent expérimental ciblant l’AR) pour la maladie résistante à la castration (le traitement par les thérapies antiandrogènes plus anciennes telles que le bicalutamide, le flutamide et le nilutamide n’est pas pris en compte dans cette limite) La progression de la maladie après l’initiation du traitement le plus récent est caractérisée par l’un quelconque des critères suivants :

a. Augmentation du PSA : un minimum de 2 valeurs consécutives en hausse avec un intervalle de ≥ 1 semaine entre les déterminations. La mesure de sélection la plus récente doit avoir été de ≥ 2 ng/ml


b. Imagerie transaxiale : masses de tissus mous nouvelles ou en progression à la TDM ou à l’IRM définies par les critères RECIST modifiés Version 1.1


c. Scintigraphie osseuse par radionucléide : au moins 2 nouvelles lésions métastatiques


7. Preuve moléculaire d’un CPRCm associé à une mutation délétère du gène BRCA1/2 ou ATM. Le statut de mutation peut être déterminé par un laboratoire local dont le résultat est documenté dans le dossier médical du patient, ou il peut être identifié par le laboratoire central du promoteur au moyen d’une analyse du plasma, du tissu tumoral archivé ou d’une biopsie tissulaire effectuée au cours de la phase de sélection


8. Indice de performance ECOG (Eastern Cooperative Oncology Group) de 0 ou 1


9. Présenter une fonction adéquate des organes suivants, confirmée par les résultats de laboratoire suivants obtenus dans les 14 jours qui précèdent la première dose de produit à l’étude :


a. Fonction de la moelle osseuse
i. Numération absolue des neutrophiles (NAN) ≥ 1,5 x 109/l
ii. Plaquettes > 100 × 109/l
iii. Hémoglobine ≥ 10 g/dl, qu’une transfusion ait été administrée ou non au cours des 14 jours précédents


b. Fonction hépatique
i. Aspartate aminotransférase (ASAT) et alanine aminotransférase (ALAT) ≤ 3 x limite supérieure de la normale (LSN)
ii. Bilirubine ≤ 1,5 × LSN (2 x LSN en cas d’hyperbilirubinémie due au syndrome de Gilbert)


c. Fonction rénale
i. Créatinine sérique ≤ 1,5 × LSN ou débit de filtration glomérulaire (DFG) estimé ≥ 45 ml/minute selon la formule de Cockcroft-Gault


10. Les patients ayant des partenaires féminines en âge d’avoir des enfants peuvent être inclus si :

a. il est documenté qu’ils ont eu recours à une stérilisation chirurgicale (vasectomie) ; ou

b. ils acceptent de pratiquer une réelle abstinence pendant la période de traitement et pendant 4 mois après l’administration de la dernière dose du produit à l’étude ; ou

c. ils acceptent d’utiliser une méthode contraceptive hautement efficace (voir le protocole) avec leur partenaire pendant la période de traitement et pendant 4 mois après l’administration de la dernière dose du produit à l’étude


11. Avoir une espérance de vie d’au moins 6 mois
 

Critères de non inclusion :

Les patients seront exclus de la participation à l’étude s’ils remplissent l’un quelconque des critèressuivants :

 

1. Tumeur maligne secondaire active, à l’exception d’un cancer de la peau non-mélanomateux, d’uncarcinome in situ ou d’un cancer de la vessie superficiel, traité de manière curative Les patients qui présentent des antécédents de tumeur maligne ayant été complètement traitée,et qui ne présentent actuellement aucun signe de ce cancer, sont autorisés à être inclus dansl’étude à condition que tous les traitements aient été terminés > 6 mois avant la première dosede rucaparib et/ou que la greffe de moelle osseuse (GMO) ait eu lieu > 2 ans avant la premièredose de rucaparib

 

2. Traitement antérieur par un PARPi

 

3. Traitement antérieur par une chimiothérapie (par ex. docétaxel, mitoxantrone, cyclophosphamide, chimiothérapie au platine) pour le CPRCm. Un traitement préalable avec le docétaxel (ou une autre chimiothérapie à base de taxane) administré pour la maladie sensible à la castration est permis.

 

4. Présence de métastases symptomatiques et/ou non traitées au niveau du système nerveux central (SNC). Les patients présentant des métastases asymptomatiques du SNC traitées antérieurement sont éligibles, à condition qu’ils aient été cliniquement stables (qu’ils n'aient pas nécessité de stéroïdes pendant au moins 4 semaines avant la première dose du produit à l’étude) et qu’ils présentent une imagerie adéquate lors de l’évaluation de sélection.

 

5. Compression de la moelle épinière symptomatique ou imminente, sauf si elle est traitée de manière appropriée, cliniquement stable et asymptomatique


6. Stent duodénal préexistant et/ou toute affection ou anomalie gastro-intestinale qui, de l’avis de l’investigateur, interférerait avec l’absorption du produit à l’étude.


7. Virus de l’immunodéficience humaine (VIH) connu ou maladie liée au syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA), ou antécédents d’hépatite B ou C chronique.


8. Sujet ayant reçu une chimiothérapie, une hormonothérapie (à l’exception d’un analogue de la LHRH), une radiothérapie, une thérapie par anticorps, une immunothérapie, une thérapie génique, des inhibiteurs de l’angiogenèse ou tout traitement expérimental dans les 14 jours précédant la première dose du produit à l’étude


9. Événement indésirable lié au traitement précédent qui n’a pas été résolu pour atteindre un Grade 1 ou inférieur selon les critères communs de terminologie pour les événements indésirables de l’Institut national du cancer (National Cancer Institute Common Terminology Criteria for Adverse Events, NCI-CTCAE), sauf pour l’alopécie. Une toxicité actuelle non hématologique de grade 2
liée au schéma thérapeutique le plus récent peut être permise, avec l’approbation préalable du promoteur


10. Sujet ayant démarré un traitement par biphosphonate ou dénosumab ou dont la dose/le schéma thérapeutique de biphosphonate ou dénosumab a été ajusté dans les 28 jours précédant la première dose du produit à l’étude. Les patients suivant un régime stable de biphosphonate ou dénosumab sont éligibles et peuvent continuer le traitement


11. Procédure chirurgicale mineure non liée à l’étude ≤ 5 jours avant la première dose du produit à l’étude, ou procédure chirurgicale majeure ≤ 21 jours avant la première dose du produit à l’étude ; dans tous les cas, le patient doit avoir suffisamment récupéré et être stable avant l’administration du traitement


12. Présence de toute autre affection susceptible d’accroître le risque associé à une participation à l’étude ou de perturber l’interprétation des résultats de l’étude et qui, de l’avis de l’investigateur, ferait du patient un candidat impropre pour une inclusion dans cette étude. Aucune dérogation à ces critères d’inclusion ou d’exclusion ne sera accordée par l’investigateur et le promoteur ou son représentant, concernant toute inclusion de patients dans l’étude. Les critères d’inclusion/d’exclusion pour l’entrée dans la Phase de croisement de l’étude sont décrits dans le protocole.

© 2016 par Thomas LELU

Proudly created with Wix.com

Suivez-nous sur :

Contactez-nous pour plus d'informations

  • Wix Facebook page

Horaires de travail

 

Du Lundi au Vendredi 

De 09h00 à 17h00

 

  • Chaine youtube

ORACLE Centre d'Oncologie de Gentilly, 2 rue marie marvingt, 54000 NANCY 

Téléphone : 03.83.93.50.05 Fax : 03.83.93.50.15 Mail : oracle@oncog.fr