KEYNOTE 672

Etude de phase III, randomisée, double aveugle, évaluant l’association de Pembrolizumab (MK-3475) avec Epacadostat (INCB024360) ou un placebo chez des patients atteints de Carcinome Urothélial inéligibles au traitement par Cisplatine (KEYNOTE-672/ECHO-307)

Critères d'inclusion :

1. Avoir un diagnostic confirmé par un examen histologique ou cytologique de cancer urothélial avancé/non résécable (inopérable) ou métastatique du bassinet du rein, de l’uretère, de la vessie ou de l’urètre.
2. Avoir une maladie mesurable selon les critères RECIST 1.1, évaluée en local par l’investigateur/le radiologue. Les lésions tumorales situées dans une zone précédemment irradiée sont considérées comme étant mesurables si leur progression a été démontrée.
3. Etre inéligible au traitement d’association à base de cisplatine, d’après au moins l’un des critères suivants :
a. Indice de Performance (IP) ECOG de 2 dans les 14 jours précédant la randomisation (la proportion de patients ayant un ECOG de 2 sera limitée à environ 50 % de la population totale)
b. ClCr (calculée ou mesurée) < 60 ml/min mais ≥ 30 ml/min
Remarque : Les patients ayant une ClCr (calculée ou mesurée) < 30 ml/min ou sous dialyse sont exclus de l’étude.
c. Perte auditive mesurée par audiométrie de grade ≥ 2 (25 dB dans deux plages d’ondes consécutives), d’après les critères CTCAE v.4.0
d. Neuropathie périphérique de grade ≥ 2, d’après les critères CTCAE v.4.0
e. Insuffisance cardiaque de classe III sur l’échelle de la New York Heart Association (NYHA) (voir Annexe 6 du protocole)
4. Avoir un échantillon de tumeur archivé ou nouvellement prélevé par une biopsie au trocart ou d’excision dans une lésion tumorale non précédemment irradiée pour l’analyse de PD-L1.
5. N’avoir reçu aucune chimiothérapie antérieure systémique pour le cancer urothélial avancé/non résécable (inopérable) ou métastatique.
6. Etre âgé d’au moins 18 ans le jour de la signature du consentement éclairé.
7. Avoir un IP de 0, 1, ou 2 dans les 14 jours précédant la randomisation, sur l’échelle de performance ECOG.
8. Présenter une fonction des organes adéquate, telle que définie dans le tableau 1 p.51 du protocole.

Critères de non inclusion :

1. Être atteint d’une maladie pouvant être en traitée par une traitement locale à visée curative.
2. Avoir une autre tumeur maligne connue ayant progressé ou ayant nécessité un traitement actif au cours des 3 dernières années.
3. Avoir des métastases actives au niveau du système nerveux central et/ou avoir une méningite carcinomateuse.
4. Être atteint d’une maladie auto-immune active ayant nécessité un traitement systémique au cours des 2 dernières années.
5. Avoir reçu un diagnostic de déficit immunitaire ou recevoir une corticothérapie systémique au long court (avec des doses supérieures à 10 mg d’équivalent prednisone par jour) ou toute autre forme de traitement immunosuppresseur dans les 7 jours précédant l’administration de la première dose du traitement à l’étude.
6. Avoir des antécédents de pneumopathie inflammatoire (non infectieuse) ayant nécessité des corticoïdes ou être actuellement atteint d’une pneumopathie inflammatoire.

7. Être atteint d’une infection évolutive nécessitant un traitement systémique.
8. Avoir des antécédents connus d’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Aucun dépistage du VIH n’est requis sauf si cela est exigé par les autorités sanitaires locales.
9. Avoir des antécédents connus d’hépatite B ou présenter un test positif pour l’hépatite B (antigène de surface du virus de l’hépatite B [AgHBs] positif) ou pour l’hépatite C (ARN du VHC). Remarque : des tests doivent être réalisés pour déterminer l’éligibilité.
10. Avoir déjà été traité par un agent anti-PD-1, anti-PD-L1, ou anti-PD-L2, un inhibiteur d’IDO1, ou un agent dirigé contre un autre récepteur stimulateur ou co-inhibiteur des lymphocytes T (par ex. CTLA-4, OX 40, CD137), ou tout autre anticorps ou médicament ciblant les voies co-stimulatrices des lymphocytes T utilisé comme adjuvant ou en traitement du cancer avancé/métastatique.
11. Recevoir des médicaments interdits avant et pendant le traitement à l’étude.
12. Avoir reçu un traitement anticancéreux systémique, y compris des agents expérimentaux, dans les 4 semaines précédant la randomisation.
Une durée d’interdiction de participation à une autre recherche de 4 semaines est requise dans le cadre du protocole. Il s’agit de la période de wash-out standard pour les agents et dispositifs expérimentaux évalués à travers ce programme comme spécifié dans le protocole au niveau du critère de non inclusion n°23:
23 .Participer actuellement ou avoir participé à une étude sur un médicament expérimental, ou avoir utilisé un dispositif expérimental au cours des 4 semaines précédant la première dose du traitement de l’étude.
Remarque : les patients ayant commencé la phase de suivi d’un essai expérimental peuvent participer à condition que 4 semaines se soient écoulées depuis la dernière dose du précédent médicament expérimental.

© 2016 par Thomas LELU

Proudly created with Wix.com

Suivez-nous sur :

Contactez-nous pour plus d'informations

  • Wix Facebook page

Horaires de travail

 

Du Lundi au Vendredi 

De 09h00 à 17h00

 

  • Chaine youtube

ORACLE Centre d'Oncologie de Gentilly, 2 rue marie marvingt, 54000 NANCY 

Téléphone : 03.83.93.50.05 Fax : 03.83.93.50.15 Mail : oracle@oncog.fr