Idées reçues

Je ne peux pas quitter un essai une fois que j'ai donné mon accord.

A tout moment, vous avez le droit de mettre fin à votre participation à un essai, quelle que soit la raison qui motive votre décision.

CE QUE DIT LA LOI

Il est clairement indiqué dans le Code de la santé publique (article L1122-1) qu'une personne participant à un essai clinique a le droit "de retirer son consentement ou, le cas échéant, son autorisation à tout moment, sans encourir aucune responsabilité ni aucun préjudice de ce fait". Cela signifie que vous pouvez, tout au long de votre participation à un essai, prendre la décision de stopper celle-ci. 

Vous pouvez faire ce choix à tout moment et pour quelque raison que ce soit. Ce peut-être par exemple parce que vous estimez que les contraintes et/ou les effets indésirables sont trop importants. Ou encore parce que vous ne vous sentez plus "confortable" avec l'idée d'être dans un essai.

Dans tous les cas, vous n'avez pas à justifier votre décision auprès de votre médecin investigateur si vous ne le souhaitez pas.

LA DEMARCHE A SUIVRE

En pratique, il suffit généralement d'informer oralement votre médecin investigateur de votre décision, par exemple à l'occasion d'une consultation ou d'un examen. Si vous le souhaitez, vous pouvez lui écrire un courrier signé de votre main attestant de votre décision.

Vous avez également la possibilité de demander que toutes les données vous concernant (résultats d'examens, échantillons biologiques) qui ont été recueillies avant votre décision soient supprimés. A défaut, elles seront utilisées pour l'analyse des résultats. 

LES CONSÉQUENCES POUR VOUS

Dès lors que vous signifiez à votre médecin votre décision, votre participation à l'essai prend fin. S'il s'agissait, par exemple, d'un essai comparant deux traitements, vous cessez de recevoir celui qui vous avait été attribué.

Votre prise en charge redevient celle qui est habituellement proposée à tous les patients qui présentent la même maladie que vous. Votre médecin vous propose le meilleur traitement possible pour vous.

Votre décision d'arrêter votre participation ne doit pas avoir de conséquence sur vos relations avec votre médecin. Ce dernier continue à assurer votre prise en charge et à vous proposer les soins les plus adaptés.

Vessie

Poumons

Article paru dans la revue "Recherche clinique Côté patients" N°25 Octobre 2018 rédigé par Elodie BEGUE, Marie LANTA (Ligue).

Retrouvez toutes les revues de la Ligue contre le cancer à l'adresse suivante : 

https://www.ligue-cancer.net/article/37841_le-magazine-recherche-clinique-cote-patients

© 2016 par Thomas LELU

Proudly created with Wix.com

Suivez-nous sur :

Contactez-nous pour plus d'informations

  • Wix Facebook page

Horaires de travail

 

Du Lundi au Vendredi 

De 09h00 à 17h00

 

  • Chaine youtube

ORACLE Centre d'Oncologie de Gentilly, 2 rue marie marvingt, 54000 NANCY 

Téléphone : 03.83.93.50.05 Fax : 03.83.93.50.15 Mail : oracle@oncog.fr